Ma petite amie

« Quelque chose a changé en moi.
Je ne vois plus les filles de la même manière.
… Si Pascale-Amélie me regarde, j’essaie d’être indifférent, mais je n’y arrive pas.
Je tremble. Je perds le souffle. J’ai la gorge sèche. J’ai les mains moites. J’ai chaud !
Pour la première fois de ma vie, je transpire.
Tout, en cette fille, me fascine : sa bouche en coeur, son sourire radieux, ses yeux vert lime…
J’aimerais bien qu’elle soit ma petite amie. »