Les Maitres de l'orage - Tome 2

Le Vertige du Rhombus

Les Maitres de l'orage - Tome 2

70 ans séparent les faits décrits dans ce deuxième tome des Maitres de l'orage. Les récentes découvertes pourraient éclairer les zones d'ombres qui entourent les aventures de Marwen sur l'Ile Verte...Mars 1942. Anne et James de Tréharec quittent Paris sous les bombardements pour se réfugier sur l’Île Verte, siège ancestral de leur famille. Mais l’île est occupée par les Allemands, et d’étranges disparitions alimentent les pires interprétations. Pour retrouver les disparus, Anne, James et Marwen devront affronter l’abominable Rhombus.En 2012, Arnaud de Tréharec, en vacances dans le château familial de l’Île Verte, fait la rencontre d’un jeune Allemand, Sieg, avec qui il se lie immédiatement d’amitié. Alors que de terrifiants phénomènes naturels se déchaînent sur l’île, la découverte d’un vieux cahier et de lettres jamais postées vont propulser les deux garçons au centre d’événements dramatiques, fruits de ceux qu’ont vécus Anne et Marwen cinquante ans plus tôt…Entre passé et présent, découvez sans plus attendre le deuxième volet de la saga Les maitres de l'orage dans lequel la jeune génération va devoir faire face aux événements dramatiques du passé.EXTRAIT— Mais c’est quoi ce truc ? s’exclama Arnaud.Il venait d’extirper d’une gangue de boue la chose sur laquelle il avait trébuché. Il la faisait passer d’une main à l’autre en l’observant sous toutes les coutures. On aurait dit un morceau de bois terni qui avait vaguement la forme d’une petite toupie pour enfants. Arnaud avait marché sur l’extrémité pointue et, bien que son pied ne soit pas blessé, une douleur extrême l’avait terrassé. Il avança son doigt vers l’extrémité en pointe et à peine l’eût-il touchée qu’une décharge électrique lui fit lâcher l’objet et pousser un cri de douleur.— C’est du délire ce truc ? Depuis quand le bois est-il devenu conducteur d’électricité ? Les sourcils froncés, il entreprit de gratter l’objet avec une pierre. Y avait-il du métal là-dessous ? Malgré ses efforts renouvelés le bois était étonnamment résistant et la pierre ne l’entamait pas. Pourtant, malgré sa solidité, on voyait bien qu’il avait été endommagé et que sa base à l’origine était attachée à autre chose. Arnaud fouilla la poche de son short et en sortit un mouchoir. Il le secoua pour l’ouvrir et y déposa l’objet étrange avec soin. En faisant attention à ne pas toucher son bout pointu, il l’enveloppa du mieux qu’il put puis le fourra dans sa poche, la pointe « électrique » orientée vers l’ouverture.Il se releva, les genoux et les coudes maculés de boue. Il ne sentait ni les bleus ni les égratignures. Il ne remarquait ni le vent qui se levait, ni les grondements de l’orage tout proche. Les pieds nus dans l’herbe mouillée, les cheveux balayés par le vent, il souriait.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEEntre l'Histoire, l'aventure, la science et les légendes, sans oublier le tumulte des émotions, je vous conseille vivement cette lecture pour découvrir le vertige du Rhombus… - Dubruit dans les oreillesÀ PROPOS DE L'AUTEURVéronique David-Martin est d’origine bretonne mais vit en Grande-Bretagne depuis une trentaine d’années. Docteure en littérature comparée, lectrice vorace depuis sa plus tendre enfance, elle se nourrit d’histoires, de mythes universels et de légendes celtiques, ainsi que de récits de famille sur la Seconde Guerre mondiale, intérêts qui l’ont évidemment inspirée dans l’écriture des Maîtres de l’orage.