Duel avec un séducteur

Histoire d'un harcèlement au travail

Duel avec un séducteur

Un témoignage poignant sur le harcèlement sexuel et psychologique vécu par une fonctionnaire, livrée à elle même...Evita travaille depuis plus de vingt-cinq dans la même organisation. Sa carrière est florissante et elle peut même se targuer de beaux succès. Jusqu’au jour où on la présente à son nouveau chef de service. M. Prieur est un homme charismatique qui sait charmer ses collègues féminines. Ses regards, comme ses gestes, sont ambigus. Pour Evita, travailler sous ses ordres ressemble à une prise d’otage. Pire, ses nombreux sous-entendus alimentent une tension sexuelle... Commence un dangereux jeu de séduction qui tourne au harcèlement. Un véritable duel psychologique s’enclenche entre elle et son supérieur. Evita est poussée dans ses retranchements. Qui craquera le premier ? L’a-t-on mandaté pour mettre un terme à la carrière de sa victime ?Entièrement autobiographique, cet ouvrage s’inscrit dans le mouvement de libération de la parole des femmes en milieu professionnel. Le récit explore, sur un ton intimiste et humoristique, les mécanismes subtils d'un harcèlement qui, sous couvert de séduction ténébreuse, sévit discrètement dans l’atmosphère feutrée des milieux de pouvoir. Au-delà de l’affrontement humain, la dénonciation vise l’administration publique dont les pratiques s’inscrivent parfois dans une gestion cynique des ressources humaines.Evita Sorel se dévoile et nous livre les divers sentiments éprouvés durant cet harcèlement qui dura plus de deux ans. Un traumatisme psychologique vécu par de nombreuses femmes, à qui on laisse rarement l'opportunité de s'exprimer. EXTRAITLe suivi d’un projet d’initiative de grande ampleur, qui n’a pas encore reçu l’aval politique de nos décideurs, m’est néanmoins affecté. Pour statuer sur mon sort, de toute évidence lié à mon utilité, mon chef attend de voir si cette initiative va se développer ou mourir dans l’œuf. Il est persuadé qu’elle n’a aucun avenir.Peu à peu, nos relations évoluent vers une situation de paix où l’on s’arme en prévision de l’attaque. L’air est chargé d’électricité avant l’orage. Mon adversaire s’emploie à me tester et analyser mes réactions, tout en gardant une attitude irréprochable. Je me montre méfiante et légèrement provocatrice, et communique peu. L’atmosphère s’alourdit encore. La tension devient palpable lorsque de nouveaux indices nous parviennent que l’aval politique ne sera pas donné à ce nouveau dossier.